Archives par mot-clé : associations

Engagement citoyen : premier bilan

Pour favoriser l’engagement citoyen de ses étudiants, Lille 3 a mis en place de nouveaux modules en 2014-15. Retour sur cette expérience inédite, dont les oraux viennent de s’achever.

Pour un étudiant, l’engagement est en général très bénéfique. En participant à des associations étroitement impliquées dans la vie de la cité, il devient plus lucide et plus confiant sur son projet professionnel, se l’approprie et le fait évoluer. C’est pourquoi l’université Lille 3 a souhaité favoriser l’engagement citoyen dans la vie associative et le handicap. Pour cela, elle a mis en place trois modules (au sein d’une unité d’enseignement, l’UE10 − « Vie étudiante ») en 2014-15. Pour cadrer ces activités qui se déroulent en dehors du campus, Lille 3 a signé des conventions avec trois associations.

Où s’engagent les étudiants ?

Il y a aujourd’hui trois conventions signées. La première est avec l’Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville). Elle promeut l’éveil culturel et l’ouverture au monde d’enfants de milieux défavorisés, par des sorties et diverses activités. Trente-cinq étudiants l’ont choisi cette année. Les deux autres associations conventionnées sont spécialisées dans le soutien scolaire. La première est nationale, ZupDeCo, et concerne les collèges. Les étudiants y interviennent de l’heure de déjeuner à la fin d’après-midi. L’autre est une association importante basée à Lille-Sud, Perspectives. Le soutien se passe dans leur locaux. Les étudiants y sont encadrés par un tuteur. Huit étudiants de Lille 3 ont choisi ZupdeCo en 2014-15, et six Perspectives.

Le reste des étudiants − plus d’une trentaine − se sont tournés vers d’autres associations (non conventionnées par l’université). Certaines font également du soutien scolaire, comme La Clé, les autres sont diverses et variées : Restos du cœur, Potatoit (agriculture urbaine, mise en place d’un potager communautaire à Lille 3), Bouchons de l’espoir (récupération et revente de capsules et bouchons en plastique pour acheter du matériel médical), etc.

Comment se déroulent les modules

L’UE 10 comprend une formation et un oral devant un jury. Pour une des associations, qui concerne en général un grand nombre d’étudiants, l’université a fait le choix de déléguer la responsabilité des enseignements. Il s’agit de l’Afev qui a déjà mis en place, depuis de nombreuses années, des formations. Pour les autres, les enseignements (12 h) sont dispensés à Lille 3. Ils étaient centrés cette année sur la connaissance du monde associatif. C’est un intervenant d’un important réseau d’associations de la région (Uracen) qui l’a réalisé cette année. Cette configuration devrait cependant évoluer en partie l’année prochaine (voir encadré).

L’oral (un quart d’heure) doit notamment mettre en lumière le lien de l’engagement associatif avec les études (comment il s’insère dans le projet d’étude et le projet professionnel de l’étudiant). Pour les trois associations conventionnées, le jury comprenait typiquement le responsable de l’association et le tuteur de l’étudiant, l’enseignante et la responsable du bureau de la vie étudiante. Pour les associations pour lesquels il n’était pas possible de faire venir un encadrant, des personnels de Lille 3 sont venus prêter main-forte. Quant au rattrapage, il va consister à présenter un rapport sur le projet.

Le suivi des étudiants

Dans tous les cas, l’assiduité de l’étudiant à la formation comme aux activités dans l’association est répercutée à l’enseignante, qui la prend en compte dans la notation finale. C’est l’un des points importants des conventions qui viennent d’être signées.

Quant aux associations non conventionnées, elles doivent fournir une attestation à l’université. L’autre moyen de contrôle est l’oral, qui s’est déroulé en mai 2015. « En posant des questions un peu plus pointues, on se rend compte rapidement si les activités de l’étudiant dans l’association sont réelles ou non » explique Salhia Ben-Messahel, vice-présidente en charge de la vie étudiante et enseignante responsable de ces modules.

Les conventions

En échange du suivi et de l’encadrement des étudiants par les associations, l’université s’engage à faciliter le recrutement de nouveaux bénévoles par ces dernières. Les associations auront notamment la possibilité de participer aux événements organisés sur le campus et de mener des campagnes de sensibilisation. Elles organiseront également des visites du campus de Lille 3, afin que les enfants s’imaginent plus facilement et tôt dans leur vie poursuivre des études à l’université. Ce qui ne va pas de soi, particulièrement dans les milieux défavorisés.

Handicap

Dix-huit étudiants ont choisi cette année ce module. C’est le médecin du centre de santé, le docteur Jean-Loup Leroy, qui assure la formation de 12 heures sur le « B.A. B.-A. » du handicap : législation, relais handicap, accompagnement des personnes en situation de handicap, etc. En parallèle, il faut que l’étudiant ait donné de son temps pour un engagement en faveur du handicap. Par exemple, ils ont opté pour des actions en faveur de l’autisme, ou des associations qui visent à faciliter l’éducation des enfants en situation de handicap comme Papillons blancs. À l’issue de l’unité d’enseignement, beaucoup ont manifesté le souhait d’être « preneur de notes » de cours pour leurs camarades en situation de handicap. Un soulagement pour l’établissement car il était difficile jusque-là de trouver des étudiants pour assurer cette aide.

Ce qui va changer l’année prochaine

Certains des étudiants qui ont suivi l’UE 10 « Engagement » (hors Afev) vont la reprendre l’année prochaine. Pour ne pas qu’ils aient à suivre les mêmes cours, il y aura désormais deux formations dispensées. L’une, de base, qui n’évoquera pas seulement les associations et leur fonctionnement, mais abordera aussi le service civique, la notion d’engagement, etc. L’autre, plus avancée, se penchera sur l’élaboration et la conduite d’un projet. Enfin, le centre de santé va mettre en place un nouveau module de l’UE 10 sur les pratiques addictives.

Photo : © Jérôme Aufort | Fotolia