Fouilles du forum de Bavay (chantier-école)

Des fouilles archéologiques et un partenariat

Les fouilles du plus grand forum romain des Gaules, celui de Bavay, ont repris. L’occasion pour l’université de nouer un partenariat avec le département du Nord.

Fouilles de vestiges romains, exposition cet été sur Marguerite Yourcenar et l’année dernière sur les Nerviens : en histoire et en archéologie, les coopérations sont nombreuses entre l’Université de Lille − sciences humaines et sociales et le département du Nord. Et elles vont se poursuivre à l’avenir. Afin de simplifier les procédures, les deux entités vont formaliser prochainement leurs relations par la signature d’une convention de partenariat. Elles concluront également une convention-cadre pour faciliter de futures collaborations dans tous les domaines.

Les fouilles d’une grande cité

L’un des volets de cette convention concerne les fouilles du forum de Bavay, à 25 kilomètres à l’est de Valenciennes. C’est là que les Nerviens, peuple gaulois qui vivait sur un vaste territoire entre la France et la Belgique, avaient placé leur capitale, Bagacum, après la conquête romaine. Carrefour de voies de communication, la ville a rayonné pendant des siècles dans la région.

Durant des décennies, les archéologues ont fouillé son imposant forum, le plus grand des Gaules. Puis le chantier de fouilles archéologiques s’est interrompu pendant une quinzaine d’années. Il a repris il y a deux ans, sur l’emplacement d’une rue qui coupait jusque-là la zone en deux. Il est devenu alors l’un des rares chantier-écoles français, où des étudiants en archéologie de l’université viennent apprendre leur métier.

Les questions des archéologues

Actuellement, les archéologues complètent le plan et l’historique d’un des principaux édifices du forum, appelé basilique civile. Ce genre de bâtiment était en général un espace public, couvert, où se déroulaient diverses activités : banque, tribunal, etc. L’équipe se demande quelles étaient exactement les fonctions de celle de Bavay, et en particulier si elle abritait une sorte d’équivalent romain du conseil municipal, la curie. Les archéologues cherchent à localiser cette dernière depuis plusieurs décennies.

Convention : les signataires

  • Le département du Nord agissant en son nom et pour le compte du service archéologique du conseil départemental du Nord, et du forum antique de Bavay ;
  • l’Université de Lille agissant en son nom et pour le compte du Learning center, et du centre de recherche histoire, archéologie, littérature des mondes anciens (Halma) (unité mixte de recherche CNRS, Université de Lille, ministère de la Culture et de la communication).

Le chantier-école « Rue de la Réunion », qui se déroule au mois de juillet 2016 est sous la responsabilité conjointe du service archéologique du conseil départemental (Patrice Herbin) et du centre de recherche Halma (Lætitia Meurisse, ingénieure de recherche).

Découverte de l’archéologie

Même si le dos est parfois douloureux en fin de journée, l’apprentissage des fouilles semble se faire plutôt en douceur pour ces deux étudiantes de 1ère et 2e année de licence. « Franchement, je pensais que ce serait plus difficile » explique l’une d’elle. L’autre tempère « Ça dépend un peu du secteur ». En tout cas, elles auront pour le moment échappé aux trombes d’eau qui s’étaient abattues sur leurs camarades l’année dernière. Après seulement une semaine de fouilles, les voilà plutôt fières de leur moisson : griffes, os et dents d’animaux, clous divers et variés et même un joli morceau de verre médiéval.

Fouilles à Bavay le 12 juillet 2016
Fouilles à Bavay le 12 juillet 2016

Les grandes découvertes ne sont pas a priori pour tout de suite. Car pour l’instant, lentement et minutieusement, les archéologues remontent le temps : ils ne sont pas encore arrivés aux vestiges les plus anciens. Après avoir fait extraire de dangereuses canalisations modernes remplies d’amiante, ils sont en train de démêler l’enchevêtrement des époques qui ont succédé à celle de la création du forum, au Ier siècle apr. J.-C. : fin du Haut Empire, Bas Empire, Moyen Âge… Pour cela, disposer d’une chronologie précise des céramiques qui se sont succédées dans la région serait bien utile, car leurs tessons permettraient de dater les couches archéologiques. Figure historique des fouilles du forum de Bavay et aujourd’hui retraité, Pierre Leman, passé rendre visite, fournit un tuyau précieux : il y a quelques années, il a justement établi toute une chronologie de céramiques locales au Moyen Âge, grâce à des grottes situées non loin de là. Lætitia Meurisse en prend bonne note. Plus loin, une autre étudiante a du mal à s’arracher à l’escalier qu’elle était en train de mettre à jour, pour aller déjeuner. Satisfaite, Lætitia Meurisse contemple ses ouailles « Ils ont bien avancé » indique-t-elle. Pour parfaire leur formation, beaucoup comptent bien se frotter à d’autres époques et d’autres archéologues lors de futurs chantiers cet été.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook34Share on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *