Du nouveau sur les campus

La rentrée 2016 sera le début d’un ensemble de réaménagements du campus pour faciliter la vie des étudiants et personnels, dont voici le calendrier.

Travail en mode projet, collaboration, numérique, etc. : à l’université, les manières d’apprendre évoluent. L’amphithéâtre et le cours magistral n’étant plus l’alpha et l’omega de la formation, il faut de nouveaux espaces pour favoriser l’interactivité, faciliter le travail en petits groupes et l’accès aux ressources numériques et multimédias. Au-delà du projet futur de Learning center, bâtiment pensé entre autres pour répondre à ces préoccupations, la présidence de l’université souhaite anticiper ces réalisations sur les campus.

Fin 2014, un « espace vie étudiante » a ouvert dans la bibliothèque universitaire centrale (BUC), lieu où travaillent la plupart des étudiants après les cours, selon une enquête sur la vie des étudiants en licence sur le campus de Pont de Bois, à Villeneuve d’Ascq (bâtie par l’observatoire des formations de l’insertion et de la vie étudiante − Ofive − à partir d’une enquête d’étudiants en sociologie : voir « Quelle vie de campus pour Lille 3 ? » en juin 2015). Le service commun de la documentation a également ouvert récemment un espace dédié aux chercheurs.

Par ailleurs, en mars, un sondage en ligne auprès des étudiants, diffusé via les réseaux sociaux, avait bien montré qu’elles/ils souhaitaient des endroits pour manger et réchauffer des plats à l’intérieur de l’université, autres que les restaurants universitaires. L’enquête de l’Ofive a ainsi montré que 40 % des étudiants de licence mangent le plus souvent dans les couloirs.

Pour toutes ces raisons, la présidence de l’université a lancé une politique de réaménagement et de modernisation de ses campus, en concertation avec les services et les UFR. Les équipements numériques et informatiques sont éligibles dans le cadre du Fonds européen de développement économique régional (FEDER) et pourront faire l’objet d’un remboursement (à hauteur de 65 % maximum). Voici les prochaines étapes des travaux :

sept.

2016

Espaces conviviaux, salles informatiques, bibliothèque du DEFI et campus Roubaix

Dans les bâtiments A (au bord d’un patio, face aux amphi.) et B (près du CROUS gourmand et près du CRL), trois espaces pour discuter, travailler, déjeuner dans les halls, avec des micro-ondes, tables, canapés, wifi, etc. seront aménagés. Il s’agit d’une première phase d’expérimentation, d’autres espaces similaires devraient suivre dans un second temps.

Une salle informatique du bâtiment A et une autre du bâtiment B (A1.601 et B2.234) vont être réaménagées. La première pour accueillir des espaces de travail en groupe, et individuel. La seconde pour la rendre modulable. (plus d’informations sur le plan ci-dessous)

salle A1.601

La nouvelle bibliothèque du DEFI va accueillir un espace convivial (fauteuils, tables, etc.), un autre dédié au travail de groupe. La médiathèque attenante sera équipée de PC et d’un vidéoprojecteur (pour les séances d’autoformation guidée, notamment).

À Roubaix, les LEA emménagent dans un nouveau bâtiment, qu’ils partageront avec l’IMMD. Outre des services de restauration du Crous, et des bureaux, le campus accueillera un foyer étudiant et une bibliothèque, dotés tous deux d’un mobilier confortable (tables basses, fauteuils, prises, wifi, etc.) Il y aura aussi des espaces de travail en groupe.

Campus LEA

oct.

2016

Bibliothèque A.-M. Schmidt

Trois espaces de travail en groupe seront installés dans la bibliothèque A.-M. Schmidt (arts, lettres, sciences du langage), ainsi qu’une salle d’écoute pour la musicologie (CD, vinyle).

2016

2017

Bibliothèque universitaire centrale

La BU poursuit le réaménagement de ses espaces afin de les rendre plus conviviaux et de s’adapter aux nouveaux usages. Prochaines étapes au rez de forum : le hall et la salle des périodiques.

sept.

2017

Maison de l’étudiant

Une nouvelle maison de l’étudiant, spécifiquement dédiée à la vie étudiante ouvrira au-dessus du café Florès, au même étage que le restaurant universitaire. Les associations agréées disposeront en commun d’une salle d’exposition/de rencontre, d’une salle de répétition/concert/conférence, et de trois salles de travail en groupe. Le bureau de la vie étudiante y aura également ses locaux.

2017

2019

Bibliothèque des langues

La bibliothèque de langues réunira les trois qui existaient déjà (Angellier, Études germaniques, Études romanes slaves et orientales) pour les rapprocher du centre de ressources en langues et créer un centre moderne, agréable et bien visible des étudiants. Elle permettra d’accueillir 149 personnes de diverses manières. Outre une salle de lecture confortable et un espace détente, il y aura différents espaces de travail : individuel, en petits groupes (6 pers., avec un équipement audio-visuel), et dédié aux enseignants-chercheurs.

2018

2019

Centre de ressources en langues

Le centre de ressources en langues (CRL) sera réaménagé, avec 4 espaces de travail en petits groupes, 3 pour des groupes moyens, et 1 pour grands groupes.

CRL

sept.

2020

Learning center

L’université va ouvrir un Learning center. Concept élaboré en Grande-Bretagne et aux États-Unis depuis les années 1990, ces lieux ont pour ambition de profondément renouveler les manières d’apprendre, en s’adaptant aux besoins de leurs publics, et à l’évolution de leurs usages. Celui de l’université disposera de différents types d’espaces de travail, tous connectés et adaptés aux nouvelles formes de pédagogie, de travail collaboratif et au travail de recherche, d’espaces dédiés à des événements scientifiques et culturels, et d’un espace d’accueil et de services destinés au public étudiant ou non (aide à l’orientation, à la présentation écrite ou orale,…).

La localisation des aménagements

(informations complémentaires en cliquant sur les icônes)

Voir en plein écran

Une application de localisation

Dans l’enquête de l’Ofive, les étudiants arrivant pour la première fois déclarent que c’est d’abord en cherchant leurs salles de cours (56 %) qu’ils découvrent le campus. Quelques mois après leur arrivée, 47 % éprouvent toujours des difficultés à se repérer. Dans l’enquête en ligne, certains suggéraient également une application pour la localisation, projet sur lequel sont en train de travailler la direction des usages du numérique et le service communication.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook15Share on LinkedIn113Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *