Une nouvelle page web pour chaque chercheur

Afin de rendre la recherche plus visible, l’université vient de créer une page web pour chacun de ses chercheurs. Le système va être étendu au reste de l’Université de Lille.

Les informations sur les activités de recherche menées à l’université sont disparates, et souvent difficiles à appréhender pour l’extérieur. Or la production scientifique d’un chercheur est d’autant plus lue et citée qu’il est facile de se la procurer. Il est également fréquent que des membres d’équipes aient à médiatiser des projets de recherche aux enjeux importants. Pour cela, il est essentiel de pouvoir être trouvé facilement par les journalistes, les collègues français ou étrangers, etc. dans les moteurs de recherche.

C’est pourquoi l’université a mis à disposition une page professionnelle « officielle » pour chacun des 500  membres de ses laboratoires (doctorants compris). Cette page reprend automatiquement les informations de base propres à chacun (statut, section CNU, etc.). Celles-ci n’ont donc pas besoin d’être mises à jour manuellement par les chercheurs. Autrement dit, si le laboratoire fusionne ou disparaît, si le chercheur le quitte (tout en restant à l’université), la page professionnelle perdure.

Les mêmes pages pour toute l’Université de Lille

L’Université de Lille Sciences humaines et sociales, porteur du projet, est la première à créer ces pages. Les deux autres universités lilloises vont suivre prochainement. C’est un jalon important de la reconnaissance internationale de la future Université de Lille. Il favorisera aussi l’interdisciplinarité, en rendant plus visibles les thématiques de chacun.

Chaque chercheur pourra enrichir sa page d’informations diverses (axes de recherche, enseignements, responsabilités, parcours, projets, etc.) grâce à un outil simple à prendre en main. Il pourra bien entendu faire figurer de multiples liens : page personnelle (qui ne sera pas supprimée), profil sur un réseau social, etc. Une documentation sera disponible sur le serveur de documents (GED) en même temps que l’ouverture du service.

Les publications : avec Hal, tout est plus simple

Les publications seront affichées automatiquement, si le chercheur a pris soin de les rentrer dans l’archive nationale d’archivage des articles scientifiques, Hal (la page de Lille 3) et d’avoir créé son identifiant. L’importance de déposer ses articles sur Hal est bien expliquée dans cette foire aux questions (pour promouvoir le libre accès, des instituts comme l’Inria imposent désormais le dépôt dans Hal de toutes les publications de ses chercheurs).

Bientôt, des sites de laboratoires
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Email this to someone

Une réflexion au sujet de « Une nouvelle page web pour chaque chercheur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *