Réforme des stages : les principaux changements

Les principales évolutions de la réforme des stages mise en œuvre dans la loi du 10 juillet 2014 et le décret du 27 novembre 2014.

La définition officielle d’un stage
Les stages hors cursus sont interdits
Les stages réservés aux formations avec au moins 200h/an d’enseignements
Les compétences à acquérir doivent figurer dans la convention
L’établissement accompagne les étudiants dans la recherche de stages
Le stagiaire doit avoir un double suivi
La durée des stages limitée à 6 mois
La gratification est obligatoire pour les stages supérieurs à deux mois
Montant de la gratification plus élevé
Les abus : prévention et sanction
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Email this to someone

Une réflexion au sujet de « Réforme des stages : les principaux changements »

  1. Bonjour,
    Merci pour articles sur la loi du 10 juillet 2014.
    Quels sont les ressentis des étudiants stagiaires depuis la mise en place de cette réforme ?
    La nouvelle loi apporte-t-elle un véritable plus sur la partie objectif pédagogique et acquisition des compétences professionnelles préalablement définies dans la convention de stage ?
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *