Pilotage et gestion de l’université [2013-14]

(un chapitre du rapport d’activité de la présidence 2013-2014)

Une gestion rénovée et responsable

L’université Lille 3 s’attache à mettre en œuvre une politique de gestion efficiente et responsable de ses ressources financières, humaines et de ses infrastructures. Elle vise à adapter ses modes de gestion au contexte budgétaire, à renouveler sa gouvernance interne, en faisant évoluer son organisation.

Maintenir des finances saines

La situation budgétaire de l’université est saine, grâce à des efforts importants consentis par les services et composantes, mais les marges de manœuvre se réduisent chaque année compte tenu du contexte budgétaire national et de notre forte dépendance aux crédits de l’État (90 % des recettes).

Dans ce contexte budgétaire difficile et pour ne pas subir cette situation, l’université a fortement développé ses outils de pilotage et renforce ses capacités de prévisions annuelles et pluriannuelles, notamment sur le coût de l’offre de formation. Un outil a été développé pour permettre le pilotage de l’offre de formation et assurer une meilleure interopérabilité avec les outils de gestion de la scolarité des étudiants.

Adapter les services

L’amélioration continue des conditions de travail pour les étudiants et le personnel de l’université et l’exploitation des dernières avancées technologiques sont au cœur du projet de l’université.

Depuis le passage aux responsabilités et compétences élargies au premier janvier 2012, l’établissement a fortement adapté ses services pour assurer ses nouvelles compétences. La direction des affaires financières, la direction des ressources humaines, le service d’aide au pilotage et l’agence comptable ont ainsi connu une forte évolution. Les services en charge des moyens généraux et du numérique ont été réorganisés pour mieux répondre aux attentes de la communauté universitaire. Une direction des moyens généraux (DMG) et une direction des usages du numérique (DUNE) ont ainsi été créées. L’université a accompagné ces évolutions en renforçant la formation des personnels. Par ailleurs, l’organisation des services s’est adaptée à la mise en œuvre d’une nouvelle offre de formation à la rentrée 2014. Il est prévu également de créer un service facturier qui réorganisera la comptabilité existante.

Faire évoluer le patrimoine

L’adaptation du patrimoine aux nouveaux enjeux universitaires est un axe important du projet de l’établissement. Celui-ci s’est doté d’un schéma pluriannuel de stratégie immobilière qui fixe plusieurs priorités : déménager l’UFR LEA dans des locaux neufs, doter l’université d’un Learning Center  et d’une salle de sport et développer le logement étudiant sur le campus.

Le projet de construction de nouveaux locaux pour l’UFR LEA sur le site de l’Ilôt gare à Roubaix, dans le cadre d’un contrat de partenariat, a évolué très positivement. La livraison du nouveau bâtiment est désormais fixée à la rentrée universitaire 2016. Ce bâtiment regroupera l’institut du management et de la distribution de l’université de Lille 2 et l’UFR LEA. Ce projet est à ce titre emblématique du processus de regroupement des universités lilloises. Le site comprendra également un restaurant universitaire et une résidence étudiante.

La création d’une résidence universitaire de 200 logements sur le site du Pont de Bois est désormais actée. Elle sera construite sur un terrain appartenant à la ville de Villeneuve d’Ascq, le long du boulevard de l’Ouest et elle sera gérée par le CROUS. Elle accueillera les étudiants dès septembre 2016. Elle donnera un nouveau visage au campus ouest et permettra de dynamiser la vie étudiante. Le projet d’aménagement a fait l’objet d’une étude d’urbanisme associant l’université, la ville de Villeneuve d’Ascq, le CROUS, LMCU et le Conseil général. Cette étude intègre le projet de création d’une salle de sport, actée dans le cadre du Plan Campus mais dont les financements sont à ce jour non programmés par le ministère suite aux arbitrages de gouvernement.

Le Learning center prend lui aussi, enfin, une tournure concrète. Le programme de médiation scientifique du Learning center est déjà mis en œuvre et va continuer à s’étoffer (voir la partie « Culture et animation du campus »), mais il était difficile de continuer à penser, sans pouvoir se projeter dans les locaux qui doivent en être le centre, cet ambitieux projet d’établissement, projet d’innovation pédagogique, de valorisation de la recherche, de médiation scientifique, adossé à un grand service de documentation et à un des fonds documentaires les plus importants en France pour certains domaines des SHS.

Les démarches engagées par la présidence auprès du conseil général, de la Mairie de Villeneuve d’Ascq, de la Préfecture, du Rectorat, du Ministère, avec l’appui du Conseil régional, ont été fécondes. Tous ont été convaincus de l’importance du projet, non seulement pour Lille 3 mais aussi pour le territoire. Le Conseil régional nous apporte un soutien sans faille. Les deux autres universités lilloises ont considéré ce projet, avec nous, comme prioritaire dans le prochain CPER. Si les crédits CPER sont bien là, l’étude pourra être lancée au plus vite pour la construction et l’aménagement d’un bâtiment nouveau, qui ouvrira l’université sur la ville. La bibliothèque actuelle, présentant trop de problèmes inhérents à sa constuction initiale pour pouvoir être réhabilitée sans induire des coûts exorbitants, sera détruite une fois que les personnels et les ouvrages pourront intégrer le nouveau bâtiment. A sa place, un espace vert sera aménagé qui rendra le campus de Pont de Bois beaucoup moins minéral.

Ce projet, essentiel pour l’établissement, important pour l’université de Lille, mérite que tous s’y impliquent. Nous organiserons donc dès 2015 un groupe de concertation, composé de représentants de toute la communauté universitaire, pour que ce projet puisse correspondre à l’ensemble de nos aspirations. Un effort particulier sera fait sur la communication pour que chacun puisse être informé du projet et des étapes de sa mise en œuvre.

L’établissement a lancé par ailleurs une réflexion sur l’adaptation de son patrimoine aux enjeux de l’évolution de la pédagogie. Le développement du numérique nécessite une forte évolution de la conception des surfaces destinées à accueillir les étudiants (espaces de travail en petits groupes, etc.).

Clarifier les règles internes de fonctionnement

La direction de l’établissement a souhaité mener un important travail de formalisation, de clarification et de transparence des règles de fonctionnement internes. En 2013-14, l’université s’est dotée d’un nouveau règlement intérieur et de nouveaux statuts en application de la loi ESR. La réorganisation des services a également impliqué une mise à jour des statuts de l’établissement, des UFR et de certains services communs. Par ailleurs, une volonté de fixer un cadre clair et transparent des fonctions d’enseignants référents (numériques, relations internationales) et des suivis des stages (cahier des charges) a abouti au vote par le conseil d’administration de documents cadrant ces fonctions. Ont également été revus, dans un souci de clarification et de simplification, le vade-mecum des présidents de comités de sélection, les formulaires de demande d’autorisation de cumul et de dépassement du plafond d’heures complémentaires.

L’ensemble de ce travail a été accompagné par un renouvellement du site web et de l’espace numérique de travail des personnels et des étudiants.

Chiffres-clés
  • Budget : 107 000 000€
  • Part des charges de personnels : 84 %
  • Capacité d’autofinancement : 3 517 000 €
  • Fonds de roulement (au 31/12/2013) : 15 752 000 €
  • Trésorerie (au 31/12/2013) : 24 116 141 €
  • Résultat 2013 : + 2 695 000 €
  • Personnels BIATSS : 602
  • Personnels enseignants : 846
  • Total personnels : 1448

Sigles

SHS : sciences humaines et sociales

CPER : Contrat Plan-État-Région

LEA : Langues étrangères appliquées

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *