International [2013-14]

(un chapitre du rapport d’activité de la présidence 2013-2014)

Encourager la mobilité

De nombreuses études montrent que les années passées à l’étranger facilitent l’insertion des jeunes diplômés. L’université souhaite aujourd’hui non seulement augmenter le nombre d’étudiants qui séjournent à l’étranger, mais aussi diversifier les destinations. Elle a mis en place des campagnes d’information et de sensibilisation ciblant directement les étudiants. Huit réunions (six pour Erasmus+ et deux pour les autres programmes) ont été organisées. Lille 3 a également participé à de nombreuses manifestations : stand international dans les journées portes ouvertes, un forum des mobilités internationales pendant les journées d’intégration (Jivé) en septembre 2014, le forum des mobilités organisé en novembre 2014 dans le cadre d’un événement commun aux trois universités lilloises, l’International Student Week. Un événement similaire aura lieu pendant trois jours en mars 2015. L’université participe également à « Cap sur le monde », un événement organisé par le Conseil régional pour promouvoir la mobilité internationale chez les lycéens futurs étudiants.

Erasmus

Le programme Erasmus (intitulé depuis 2014 Erasmus+) offre des bourses aux étudiants pour qu’ils effectuent des séjours de trois mois à un an dans des universités d’une trentaine de pays en Europe. L’Union européenne, qui le finance, conditionne l’octroi de ces fonds à l’observance des conditions définies par une charte européenne. Après un important travail de préparation, Lille 3 vient d’obtenir cette reconnaissance pour six ans (2014-2020). La nouveauté d’Erasmus+ par rapport au programme précédent est la possibilité pour un étudiant d’effectuer des séjours d’un an pour chacun des cycles (licence, master, doctorat).

Dans le cadre des actions Erasmus Mundus (Masters européens), Lille 3 pilote aujourd’hui deux programmes qui impliquent l’Europe et le Brésil : le master MITRA et depuis 2014, le programme IBRASIL.

Coopérations avec les universités étrangères

Lille 3 porte au niveau national le réseau franco-néerlandais pour l’enseignement supérieur et la recherche. Elle a voulu tirer profit de cette opportunité pour réfléchir au développement de l’enseignement du néerlandais et des coopérations scientifiques et culturelles avec les Pays-Bas. La quinzaine néerlandophone, en février 2014, s’est inscrite dans cet objectif. C’était le cas d’une table ronde à l’ouverture de la quinzaine, qui a réuni le recteur et des représentants des collectivités et du monde socio-économique pour envisager la manière de développer l’enseignement du néerlandais, non seulement dans le supérieur, mais aussi dans l’enseignement primaire et secondaire. Par ailleurs, l’assemblée générale du réseau, rassemblant ses tutelles et partenaires français et néerlandais, s’est réunie à Lille 3 les 30 juin et 1er juillet 2014.

Encourager la mobilité des étudiants passe par l’élaboration et la mise en œuvre de nombreuses actions  de coopération. Toutefois il reste nécessaire de mieux structurer ces coopérations. Lille 3 privilégie ainsi les universités avec lesquelles elle a tissé des liens forts en matière de formation et de recherche. Les relations sont particulièrement étroites avec l’euro-région : Belgique, Pays-Bas et Royaume-Uni. Hors Europe, il existe des coopérations dynamiques avec le Brésil, le Chili, les États-Unis, le Japon, le Maroc, la Russie et le Sénégal. Ces actions de coopération s’inscrivent dans des programmes d’échange. Il s’agit notamment d’Erasmus+ (voir ci-dessus), d’ISEP (avec plus de 300 universités étrangères), ou du CREPUQ avec le Québec. Il existe également de nombreux programmes dans le cadre de l’université de Lille et depuis cette année les accords de conventions sont en général passés au niveau des trois universités.

Accueil des étudiants étrangers

Lille 3 a accueilli environ 380 étudiants étrangers en 2013-14. Ce nombre est en baisse de 12 % par rapport à l’année dernière, principalement en raison de difficultés économiques (le nombre des désistements d’étudiants a doublé). Il faut continuer à améliorer l’accueil des étudiants internationaux. Le service des relations internationales les accueille dès leur arrivée, puis passe le relais aux UFR. Il travaille avec celles-ci pour que les secrétariats pédagogiques disposent de toutes les informations sur la prise en charge, parfois relativement complexe, de ces étudiants.

Par ailleurs, l’université souhaite développer les cours de français pour les étudiants étrangers (Français Langue Étrangère, FLE). L’un des objectifs est que chacun des étudiants accueillis ait la possibilité d’avoir une bonne formation en français, un élément important pour que le séjour à Lille 3 soit fructueux. Il est aussi important que la qualité de l’enseignement du FLE soit reconnue à l’étranger pour une meilleure attractivité de notre université. Les services des relations internationales et le département d’enseignement du français à l’international (DEFI) coordonnent leurs actions sur ce point pour les développer.

Séjours à l’étranger des étudiants de Lille 3

Le nombre d’étudiants effectuant un séjour à l’étranger, 298, est en augmentation de 6 % par rapport à l’année précédente. Cette hausse vient essentiellement des programmes d’échanges  (ISEP, convention, accords bilatéraux, Erasmus Mundus et doubles diplômes). Cette hausse compense la légère baisse (- 4 %) du nombre d’étudiants partis dans le cadre d’Erasmus+, en raison de la diminution des aides financières.

Mobilisation des UFR

Lille 3 a besoin de mieux structurer ses relations avec des universités et institutions étrangères pour faciliter la mobilité des étudiants et des personnels. Les collaborations individuelles sont importantes pour établir des contacts avec les universités étrangères, mais il faut poursuivre le travail d’institutionnalisation de ces collaborations pour qu’elles puissent profiter à la fois à la formation et à la recherche. Le service des relations internationales a donc entamé un recensement de ces collaborations pour les pérenniser. C’est l’une des raisons qui a poussé l’université à mettre en place des référents RI dans chaque UFR, dont la mission a été cadrée.

Une réflexion doit être menée avec eux pour mieux intégrer la mobilité des étudiants dans les cursus. Dès à présent, une unité d’enseignement (UE 10 « Mobilité internationale ») permet de préparer une mobilité à l’étranger, par exemple, en s’informant sur les programmes et en prévoyant à l’avance des cours dans la langue du pays d’accueil.

Des cursus communs avec l’étranger

Le problème des disciplines rares ou à petits effectifs se pose dans toutes les universités françaises et étrangères. Il est important de les préserver et Lille 3 assume résolument la diversité de ses formations. Il peut toutefois être intéressant de réfléchir à des cursus communs avec des universités voisines lorsque le besoin s’en fait mutuellement sentir. C’est l’objectif d’une coopération envisagée avec l’université de Gand. Elle concerne d’abord le grec ancien et le grec moderne, mais d’autres disciplines pourraient être intéressées. Il faudra élaborer un dispositif spécifique qui permette de surmonter le problème que posent les différences de structuration de la formation (master en un an en Belgique contre deux en France et année découpée en quadrimestres plutôt que semestres). Les discussions sont en cours.

Développer une offre de formation en anglais

Les universités étrangères avec lesquelles Lille 3 a des accords de plus en plus nombreux demandent souvent si une partie des enseignements est donnée en anglais. Il peut être important, non seulement pour attirer ces étudiants étrangers mais aussi pour la formation et le devenir de nos propres étudiants, de proposer une partie, même minime, de nos formations dans cette langue (à titre d’exemple, Lille 1 propose une quinzaine de masters en anglais). Il est prévu de recenser les cours déjà dispensés en anglais à Lille 3 et les enseignants qui seraient prêts à donner des cours dans cette langue.

Sigles

I-BRASIL : Inclusive and Innovative Brazil

MITRA : Médiation interculturelle : identités, mobilités, conflits

ISEP : International Student Exchange Program

FTLV : formation tout au long de la vie

CREPUQ : Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec

UE10 : unité d’enseignement. Voir partie « Formation »

RI : Relations internationales

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *