Formation tout au long de la vie [2013-14]

(un chapitre du rapport d’activité de la présidence 2013-2014)

En 2013-14, l’université a profondément renouvelé son offre de formation. Dès la rentrée 2014, des changements importants sont intervenus pour la Licence. L’offre de formation Licence accorde une place accrue à la transversalité, en particulier dans le cadre des options proposées dès la licence 2. A été également renforcée la prise en compte des contraintes de populations diverses : salariés ou demandeurs d’emploi en reprise d’études, étudiants ayant charge de famille, en situation de handicap, etc. L’offre en Master est en cours de finalisation en prévision de la rentrée 2015.

Valoriser le projet personnel de l’étudiant

L’objectif est d’aider l’étudiant à mieux prendre en main son projet personnel. C’est pourquoi l’université a décidé, à la rentrée 2013, d’y consacrer l’une des dix unités d’enseignement qui constitue la Licence (UE 10). Elle lui offre la possibilité d’affiner son parcours de formation en y ajoutant des enseignements optionnels.

Ces enseignements ne sont pas nécessairement propres à la discipline qu’ils étudient, mais souvent transversaux. Ils permettent par exemple à l’étudiant de préparer un séjour à l’étranger, de se familiariser avec l’entrepreneuriat, de préparer une certification en informatique, ou encore de valoriser son engagement citoyen, ses pratiques culturelles ou artistiques.

Le projet personnel de l’étudiant est introduit au second semestre de Licence. Au premier semestre de Licence 1, l’UE 10 donne à l’étudiant des repères sur son nouvel environnement. Entièrement accessible en ligne, elle a pour but de le familiariser avec le portail d’accès aux services numériques (ENT), les services de la documentation et le fonctionnement de l’université.

Un accompagnement et des pratiques pédagogiques au service de la réussite

Regrouper l’enseignement des langues pour les non-spécialistes

Améliorer le niveau en langue des étudiants est une priorité majeure de l’université. Les enseignants en langue pour non spécialistes, auparavant dispersés dans les différentes UFR, ont été regroupés. L’objectif est de fédérer une équipe pédagogique autour d’un projet de formation et de pratiques mises en commun. La création du pôle Lansad, dont le premier directeur a été élu en septembre 2014, permettra de faire progresser l’établissement dans ce domaine.

Placé au sein de l’UFR Langues, littérature et civilisations étrangères, le pôle Lansad vise à favoriser la collaboration entre les différents spécialistes de la langue, avec leurs diverses compétences en recherche, en didactique, etc. Les moyens nécessaires lui ont été attribués pour commencer à fonctionner dès la rentrée 2014.

Donner à tous une culture numérique

Pour l’université, il est essentiel de fournir aux étudiants de Licence un bagage intellectuel pour bien comprendre les enjeux du numérique aujourd’hui.

Pour toucher tous les étudiants, sans augmenter le coût de l’offre de formation, l’université a fait le choix d’un cours entièrement à distance. C’est la première fois qu’un tel type de cours est dispensé à l’ensemble des 7000 étudiants de Licence 1. Il va débuter en 2015, au second semestre de L1. Il sera étendu progressivement à l’ensemble de la Licence (pour les semestres 3 et 4 l’année prochaine, et pour les semestres 5 et 6 en 2016-17). C’est un enseignement obligatoire, dans le cadre de l’UE 10.

Mettre en place des dispositifs d’égalité des chances

Le Conseil régional a créé un programme, le PRREL Soutien, prioritairement destiné aux boursiers sur critères sociaux ou aux étudiants venant de bacs professionnels ou technologiques sans mention. Ce programme prévoit un suivi par un enseignant référent, du tutorat hebdomadaire par d’autres étudiants et enfin une aide financière sous réserve que l’étudiant soit assidu en cours. Mis en place en 2011 dans certains départements et UFR de Lille 3, ce programme a évolué en 2013-2014, s’ouvrant notamment à ceux qui n’ont pas de mention au bac général et introduisant un diplôme pour lutter contre le décrochage en premier semestre de Licence (DU Tremplin). Il est prévu d’étendre le PRREL Soutien à d’autres départements.

Le dispositif « Demain l’Université » met en œuvre plusieurs actions pour accompagner l’orientation des lycéens. Bien qu’il ne soit plus financé par le Haut commissariat à la jeunesse, Lille 3, avec les deux autres universités lilloises, a décidé de le poursuivre. Cet outil est en effet important à un moment où la perspective bac -3/+3 requiert des universités, entre autres acteurs, qu’elles soient particulièrement vigilantes sur l’orientation des lycéens et des étudiants.

Développement de la formation tout au long de la vie

Développer l’offre de formation continue

Plusieurs raisons incitent Lille 3 à développer l’offre de formation continue. D’une part, parce qu’il est nécessaire d’assurer des revenus complémentaires à l’université. D’autre part, parce qu’une augmentation de la demande est prévisible. En effet, la loi du 5 mars 2014 a remplacé le droit individuel à la formation (DIF) par un compte personnel de formation (CPF). Désormais, le salarié conserve ses heures de formation quand il change d’employeur ou quand il est au chômage, et le nombre d’heures qu’il peut capitaliser augmente. Il est essentiel que les universités prennent la pleine mesure de la place qu’elles doivent prendre dans ces évolutions prévisibles de la formation tout au long de la vie.

Dans de nombreux masters de Lille 3, il existe des unités d’enseignement qui sont d’ores et déjà accessibles à la formation continue. En pratique, cela nécessite des aménagements de calendrier, par exemple en programmant certains enseignements sur une ou deux journées consécutives, ou sur une semaine. Lors de la mise au point de la nouvelle offre de formation, l’université a mobilisé les responsables pédagogiques pour étendre le nombre de formations adaptées de cette manière.

Il est également nécessaire de bien identifier les compétences qu’apportent les différents diplômes. Cela suppose une écriture des diplômes et unités d’enseignement selon certaines normes officielles (fiches RNCP, ADD), qui constituent désormais une obligation légale. Cette année, l’ensemble des parties prenantes − dans les services centraux et les UFR − a mené cet important travail de rédaction pour les licences et les masters.

Un autre axe de développement consiste à créer des diplômes qui visent spécifiquement les salariés et répondent à une demande professionnelle. C’est le cas par exemple du DU (diplôme universitaire) Risques psycho-sociaux et qualité de vie au travail.

Faciliter, clarifier et ouvrir au plus grand nombre

Pour faciliter l’accueil des stagiaires en formation continue, il est important que l’ensemble des démarches administratives soit accompli en un même lieu (la FCEP). C’est en partie le cas depuis cette année, grâce à la mobilisation des personnels. Par ailleurs, les trois universités lilloises souhaitent créer un portail commun pour que les candidats à la formation continue puissent s’orienter plus facilement dans l’offre.

L’enseignement à distance (EAD)

L’université prévoit de faire évoluer sa stratégie dans ce domaine. Une réflexion est en cours non seulement pour adapter les formats aux publics de la formation continue, mais également pour renforcer la contribution de l’EAD aux méthodes hybrides d’enseignement.

Insertion et entreprenariat

Lancement du réseau Lilagora

En février 2014, l’université a inauguré le réseau Lilagora. Son rôle est de faciliter l’accès à l’emploi et aux stages des étudiants actuels et anciens (banque de CV, fiches pratiques sur l’insertion professionnelles, etc.). Pour les employeurs, il s’agit d’un point d’accès unique pour faciliter leurs relations avec l’université. Il permet non seulement de rechercher les CV des étudiants par mots-clés et compétences, mais aussi de trouver facilement des contacts parmi les personnels de l’université. Aujourd’hui, dix mois seulement après son lancement, il compte près de 3500 inscrits (étudiants actuels et anciens) ainsi que 400 structures (entreprises, collectivités, associations…).

Par ailleurs, l’université propose de nombreux ateliers pour aider à l’insertion − CV, simulation d’entretien, « convaincre en 3 minutes », etc. Longtemps optionnels, ces ateliers sont désormais intégrés dans l’offre de formation, notamment en licence (UE10).

Cette année, l’université a noué des partenariats avec diverses institutions (APEC, Pôle Emploi, réseau d’associations − URACEN −, etc.) et développé des relations avec les entreprises (réseau Alliances, Thales, La Voix du Nord). Il s’agit de formaliser par des conventions des liens souvent déjà établis, notamment avec des fédérations de métiers. Ces conventions permettent notamment de faire intervenir des professionnels dans des ateliers et des conférences. Quant au Hubhouse, il poursuit sa mission de sensibilisation à l’entrepreneuriat et à la création d’activité, et sa fonction d’accompagnement des porteurs de projets, bientôt dans le cadre du nouveau statut d’« étudiant-entrepreneur ».

Une démarche qualité

Faciliter la mise au point de l’offre de formation

Pour bien anticiper et maîtriser les coûts des formations, l’université a souhaité mieux organiser les échanges entre les directions d’UFR, les responsables pédagogiques et la présidence. Jusqu’à présent, les temps de dialogue sur le contenu pédagogique étaient rares. Les échanges spécifiquement dédiés à la formation se faisaient souvent lors de la discussion sur les maquettes de formation, avant l’accréditation des diplômes.

D’où l’idée d’un rendez-vous récurrent (dialogue de formation), probablement en février-mars, pour anticiper les problèmes éventuels et envisager les modifications de maquette au moment opportun, soit bien en amont de la rentrée universitaire suivante Ce dialogue permettra également d’aborder d’autres questions, comme les dispositifs d’aide à la réussite, les projets d’internationalisation des formations, etc.

Ce dialogue vient d’être inauguré pour les masters. L’université va désormais l’étendre à l’ensemble des formations.

Gérer les modules transversaux

Pour les modules transversaux, l’université a mis en place une procédure d’inscription dans des modules groupe afin de garantir un effectif minimum pour l’ouverture effective des options proposées et maîtriser ainsi la répartition des étudiants. Appliquée dans un premier temps dans les UFR LEA et LLCE, cette procédure va être étendue à toutes les composantes de formation.

Un cahier des charges pour les stages

Depuis 2009, il existe un cadre général pour les activités hors recherche et enseignement des enseignants-chercheurs (le référentiel des activités). Ce référentiel a été adopté à Lille 3 en 2013. En octobre 2014, l’université y a inclus les activités de médiation scientifique et d’animation du campus.

Elle a également élaboré un cahier des charges du suivi des stages. Il s’agissait d’harmoniser les pratiques dans l’établissement, et d’établir les droits et devoirs de chacun. Le conseil d’administration a adopté ce cahier des charges en avril 2014.

Au premier semestre 2015, l’objectif est d’élaborer de la même manière un cadre pour le suivi des mémoires et des travaux d’études et de recherche (TER).

Autres actions et projets futurs

L’aide à la réussite : voir la partie « Étudiants : réussite et conditions de vie »

Faire évoluer les formations à l’international

Ne recourir qu’à une seule plateforme pour l’enseignement à distance : Moodle (en cours)

Sigles

LANSAD : langues pour spécialistes d’autres disciplines

RNCP : répertoire national des certifications professionnelles

ADD : annexe descriptive au diplôme

FCEP : formation continue - éducation permanente

URACEN : union régionale des associations culturelles et éducatives du Nord – Pas-de-Calais

UE : unité d’enseignement

PRREL : Programme régional de réussite en études longues

FTLV : Formation tout au long de la vie

LLCE : Langues, Littératures et Civilisations Étrangères

LEA : Langues étrangères appliquées

 


Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *