Culture et animation du campus [2013-14]

(un chapitre du rapport d’activité de la présidence 2013-2014)

L’université souhaite renforcer la vie du campus, notamment grâce à son activité culturelle et aux initiatives des associations étudiantes.

FAIRE VIVRE LE CAMPUS

Une vie associative plus diversifiée

Comme la plupart des universités, Lille 3 est responsable de l’agrément des associations étudiantes qui le demandent. Ce qui leur donne droit à des subventions par le biais du FSDIE. Pour favoriser la création d’associations, l’université a décidé d’assouplir la règle en février 2014, en agréant les associations même si elles ne sont portées que par un seul étudiant de Lille 3. L’objectif est aussi de favoriser l’animation du campus et l’ouverture vers l’extérieur. La commission qui attribue l’agrément a donc incité les associations étudiantes à présenter des projets en lien avec des actions culturelles, sociales et solidaires. Certaines organisent des missions à l’étranger, éducatives ou à caractère humanitaire (Etika, Films au clair de Lune). D’autres, comme la Taverne Oubliée, ont organisé une grande manifestation sur les jeux de rôle qui a rassemblé près de 300 personnes sur le campus (la Convention inoubliable, en novembre 2014).

En mars 2014, l’université a mis en place pour la première fois un « Printemps des associations ». Le succès rencontré a convaincu l’université de substituer cet événement à l’habituel « Forum des associations », programmé jusqu’ici en novembre.

Toutes ces actions commencent à porter leurs fruits. Entre 2011-12 et 2013-14, le nombre d’associations agréées est ainsi passé d’une trentaine à une cinquantaine.

Liens avec le quartier

Il y a une barrière invisible : les habitants du quartier Pont de Bois où se trouve le campus n’osent pas (ou ne pensent pas à) y entrer. Ils sont souvent étonnés d’apprendre qu’il y a un cinéma, un théâtre et des expositions qui leur sont ouverts. C’est pourquoi des représentants de l’université ont rencontré les différents acteurs du quartier en juin dernier, avec lesquels a été organisée une visite du campus. Un projet est également en cours avec un bailleur d’immeubles près de l’université, qui a souvent des logements vacants, et l’association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV). Ce projet utiliserait un dispositif créé par l’AFEV (Kaps) pour proposer des appartements à tarif préférentiel en colocation à plusieurs étudiants. En retour, ceux-ci s’engagent à participer à un projet qui vise généralement à réduire les inégalités dans le quartier où ils logent. Une autre association, « Quoi de neuf docteur ? », souhaite également travailler avec des étudiants volontaires pour participer aux structures sociales du quartier (alphabétisation, aide à la recherche d’emploi, etc.). Enfin, la bibliothèque universitaire prévoit de rouvrir le prêt gratuit aux habitants de Villeneuve d’Ascq.

De nouveaux espaces pour la vie de campus

Future résidence étudiante

Le logement étudiant dans la métropole est très largement déficitaire et il l’est encore plus sur le campus Pont de Bois. Cela a une répercussion sur la qualité de vie et le travail des étudiants, et rend difficile l’animation du campus. Le chantier de construction d’une nouvelle résidence de 220 chambres Boulevard de l’ouest débutera enfin début 2015. C’est une des opérations du Plan Campus menée par le CROUS. La résidence devrait être ouverte pour la rentrée 2016.

Une véritable Maison de l’étudiant

Les maisons de l’étudiant sont des points importants d’animation de campus. Faute de place, la Maison de l’étudiant de Lille 3 abrite pour l’instant les seuls services administratifs. C’est pourquoi l’université souhaite refonder une Maison de l’étudiant qui soit aussi un lieu de convivialité et de vie culturelle dédié aux étudiants. En attendant l’aménagement d’un espace spécifique (discussions en cours avec le CROUS), de nouveaux lieux de vie vont être ouverts dans différents espaces du campus, labellisés « MDE – Espaces vie étudiante ». Le premier, situé au rez-de-chaussée de la bibliothèque universitaire, a été inauguré le 4 novembre 2014.

L’université comme lieu de culture par tous et pour tous

La politique culturelle de Lille 3 suit principalement trois axes. D’une part, il s’agit de rendre la culture accessible à tous. Cela passe par l’organisation d’événements gratuits et par des activités de médiation scientifique ouvertes à tous. D’autre part, il est important de faire participer activement l’ensemble des composantes et des étudiants à l’offre culturelle de l’université. Enfin, Lille 3 peut, et doit, s’intégrer à la vie culturelle de la région.

Des événements pour faire connaître les formations de Lille 3

Organiser des événements culturels doit être l’occasion de promouvoir les disciplines enseignées à Lille 3. Cela a été le cas avec la quinzaine néerlandophone (Néerlandophonies) en février 2014. Des enseignants de néerlandais à l’université sont intervenus, ainsi que des spécialistes d’autres disciplines : conférences d’histoire, d’histoire de l’art, cycle consacré au cinéaste néerlandais Johan van der Keuken, concert devant des collégiens qui apprennent cette langue, café littéraire, etc. Cet événement a impliqué l’ensemble de l’université, depuis le département de cinéma jusqu’au service de la formation continue.

Lille 3 partenaire des institutions culturelles de la métropole

Lille 3 est la seule université de lettres, langues, arts, sciences humaines et sociales de la métropole lilloise. Pour autant, elle n’entretenait pas, au niveau de l’université et de toutes ses composantes, des relations suivies avec les principales institutions culturelles du territoire. En 2013-2014, l’université Lille 3 dans son ensemble s’est fait reconnaître comme partenaire par le LaM, le Théâtre du Nord, l’Aéronef et la Rose des Vents, entre autres, ainsi que par Lille 3000. Avec l’Aéronef a été par exemple organisé un colloque sur l’histoire sociale du rock, et un débat avec le musicien et ancien ministre de la culture brésilien Gilberto Gil. Autre exemple, la représentation de certaines pièces données au théâtre du Nord a été préparée ou prolongée par des contributions d’UFR ou de laboratoires (par exemple Germinal à partir du texte de Zola, à laquelle a répondu Gervaise, le film de 1956 de René Clément).

L’université a également souhaité mieux faire connaître le « Prix Amphi », qui couronne un écrivain et son traducteur. En 2014, le jury a donc été ouvert aux bibliothèques municipales de Lille, et un partenariat a été noué avec le programme culture Lille 3000 et Le Furet du Nord. La remise du prix a eu lieu en novembre au Tri Postal. Parallèlement, Lille 3 poursuit l’organisation de cafés littéraires, commencés fin 2012 et consacrés à l’œuvre d’un écrivain contemporain. Il y en a trois par an, animés à chaque fois par un enseignant de Lille 3, en partenariat avec la Villa Yourcenar et la Maison des écrivains et de la littérature. Grâce à un partenariat avec cette dernière, un écrivain, Olivier Rohe, a été accueilli pour la première fois en résidence à l’université, pendant un trimestre (février-mars 2014).

Le Learning center comme outil de médiation scientifique

Le Learning center de Lille 3 est un outil pour que le public s’approprie les connaissances produites à l’université. Dans quelques années, il se matérialisera en un lieu de documentation, de pédagogie innovante, de valorisation et de médiation scientifique de la recherche dans nos disciplines.

Il existe d’ores et déjà, par la programmation d’événements de médiation scientifique, en partie financés par le Conseil régional. Initialement spécialisé en archéologie-égyptologie, le Learning center de Lille 3 s’est ouvert en 2014 aux sciences humaines et sociales. Un élargissement thématique inauguré lors de l’exposition consacrée au philosophe Michel Foucault en mars. Une autre manifestation sur l’interculturalité en langue allemande s’est déroulée en novembre-décembre 2014. Le Mois de l’égyptologie a été organisé quant à lui en novembre-décembre 2013. En mai-juin 2014, l’exposition sur le papyrus de Callimaque a donné lieu à un film évoquant notamment sa restauration.

Pour une partie de ces manifestations, ont été organisées en parallèle de nombreuses animations vers les élèves d’écoles et de collèges.

Faire de l’université un tremplin pour les futurs artistes

L’université souhaite mieux valoriser les créations étudiantes. Durant l’année écoulée, ont été organisés le 29e Festival interuniversitaire du spectacle vivant, des représentations d’étudiants en danse, des expositions d’étudiants en art plastique à la galerie des Trois Lacs, mais également un café littéraire avec des anciens de Lille 3 devenus écrivains. À l’avenir, le but sera de faire peu à peu de l’université une sorte de tremplin pour les étudiants qui s’engagent dans une pratique artistique exigeante et professionnalisante. L’idée est de lancer un appel à projet pour faire émerger des initiatives de ce type.

Autres actions et projets futurs

Notre objectif  : que la culture à l’université soit vraiment l’affaire de tous, qu’elle fasse partie de la vie de campus, en investissant de plus en plus de lieux. Aujourd’hui, elle investit le théâtre des Passerelles, la galerie des 3 Lacs, les halls des bâtiments A et B, et de plus en plus celui de la bibliothèque universitaire. Il s’agit désormais de développer davantage d’événements culturels dans les autres sites du campus, à Roubaix et Tourcoing.

L’université va encourager ses étudiants, laboratoires et UFR à proposer des idées au service Action culture (Mise à jour du 22 janvier : les idées des étudiants sont à proposer au bureau de la vie étudiante). Elle va également lancer un appel à projets dès 2015 pour inciter ses différentes composantes à élaborer des programmes de médiation scientifique qui seront pris en charge par le Learning center.

Sigles

KAPS : Koloc’ à projets solidaires


Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *